Kafka sur le Rivage

Kafka rêve de départ. D’ajouter du courage à son coeur, de prendre ses valises, d’aller côtoyer des soleils nouveaux, d’écrire ses pensées dans un language maternel sans maman ni papa. Kafka rêve de liberté exquise, de sérénité soudaine et d’absolu sans arrêt. Kafka rêve de ne jamais décevoir, de sublimer enfin le présent, d’être compris de lui-même et des siens.

Départ Poèmes

Martin Tout Terrain View All →

Dites m’en un peu plus sur vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :