Petit Pays

Pendant un mois je me suis permis d’éteindre la radio, de couper la télé, de vivre loin du troupeau à qui l’on fredonne des berceuses altérées par l’adultère et les adulteries. « Ouais gamin, le salaire de l’homme c’est la laisse du chien » Les liesses rwandaise n’ont rien à voir avec celles de la vallée Siliconée. Pourtant l’allégresse dont ces enfants témoignent à notre égard sera retenue. Ces folles célébrations quand ils nous accueillent dans cette douceur ferme, ce désir de laisser un véritable souvenir. De donner des mots pour changer la photo « Pour qu’on écrive à hauteur d’hommes ce que la télé ne montre pas » Pour combler la froideur occidentale. Ces sourires à moitié. Ces esprits cloisonnés. Ces espoirs avortés. Et cette terre que l’on cultive. Au dessus des cadavres. Une nature qui s’envenime, qui attaque. 

Oublier que je partirai sans t’apprendre à pêcher, toi, enfant du bord de la route, qui me tient la main quand nous courrons tous deux car seuls mon sourire et mes étreintes peuvent te prouver que quelque part ailleurs dans ce monde dont tu rêves vaguement parfois, tu feras partie de l’imaginaire d’un d’autre. Un autre qui t’aura rencontré et te portera au travers des flots qui sont siens, des frustrations, des injustices, et de l’absurde de ce siècle. 

Oublier les contrats de vente d’armes et les formations d’escadrons de la mort. Oublier la responsabilité des Francais, cette passivité froide et sordide d’une soi-disant communauté internationale. Oublier que les meurtriers vivent aux côtés des meurtris, oublier que le monde est lâche, que l’homme est un homme pour l’homme et que les « loups ne sont que des chiots ».

Parce qu’ici les gens furent trop noirs pour qu’on daigne y porter un second regard, une nouvelle attention. Parce qu’ici les gens furent trop pauvres pour qu’on puisse y trouver quelconque intérêt financier. Parce qu’ici c’était trop petit, comme pays.

Départ Poèmes Rwanda

Martin Tout Terrain View All →

Dites m’en un peu plus sur vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :