Au quotidien frérot,

Il y a les budgets à gérer, les prises de conscience, les deadlines ratées, les journées qui passent et les journalistes qu’on embrasse, il y a tes mélodies, tes cris, les syndromes de l’imposteur, les « tu connaiiiiis ».

Tu connais mon frère, j’y pense chaque matin au réveil, dans mon château fort. Je lis dans les arbres, puis décapotable ensoleillée. Quand est-ce que tu viens rendre visite?

La vie est douce ici. Tellement douce qu’on se la coule. Sentiment d’été à chaque instant. Parenthèses fictives hors du temps et des éléments, essais d’éléphants.

Trahisons féminines, décisions unethical. T’es pas un prophète, t’es pas Dieu sur terre, mais dieu sait que tu marques ton époque; « Face a ma glace en litige je me bats un contre un, à chacun son destin celui d’en inventer un ». 

Amitié Poèmes

Martin Tout Terrain View All →

Dites m’en un peu plus sur vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :