Catégorie : Poèmes

Quand mes colocs sont morts

trop d’amour en moi  j’vais m’prendre que des gifles je pense que je pense trop quand mon coloc est mort en longeant la Cote d’or en lorgnant sa plaque d’or d’une balle dans la tête d’un tronc dans le corps j’ai repensé l’indifférence j’ai découvert l’intelligence de ceux qui pieux se taisaient pour toutes condoleances…

Lire la suite de Quand mes colocs sont morts

Statutaire jusqu’aux enfers

avec une heure devant lui avant ou après la nuit tombée  il sera toujours dans un bar  pas dans un coffee shop il picole sans bouquiner il a le vice voitures de vitesse cigarettes et cigare le plus cher pour masquer la misère lunettes au comptoir  mouchoirs de soie  empty chest and meaningless jeux de…

Lire la suite de Statutaire jusqu’aux enfers

La vérité

Demande à Gaël ce qu’il pense de la ponctualité. “si toi ca t’a touché, fais tourner. Sinon, reviens après ta prochaine rupture amoureuse.” J’ai vu un frère mourir Et j’veux plus avoir à faire à ça J’peux plus m’en vouloir  pour une simple histoire de braquage de boulard  de costard et de cauchemar de dollar…

Lire la suite de La vérité

Voyage au fond du cœur

Une blouse blanche est là Ce visage aquilin est serein toujours à l’heure ces gants sur ses mains Il les observe, du regard les questionne  aurais-je le droit a demain? Elle l’emmène, La pièce est sombre, odeur d’éther Des silhouettes fière comme des américaines une deux trois, autoritaire Gestes froids, militaires Les mots sont comptés…

Lire la suite de Voyage au fond du cœur

VIRUS

hier soir je me suis enivré  avec ma main gauche pour m’éveiller les hommes ont peur, sinon y-a rien c’est pas des pleurs, juste du crachin  je me demande si je pourrai écrire et rêver et si je parviendrai  a édulcorer mes idees  mettre du sang dans mon eau  et de l’eau dans mon vin …

Lire la suite de VIRUS

Tout le monde peut poémer

Faut juste sortir de son coeur de l’étreinte de la peur  se défier de ce leurre pour écouter tous ses pleurs j’suis ni dealer  ni consommateur  so I’ll never get high  on my own supply  faut se défaire de cette sensation pour embrasser la chaleur du son entre mon corps et mon coeur   entre mes…

Lire la suite de Tout le monde peut poémer

Trahison

Dear Catherine, Dear Jim, I  hope you guys are doing wonderfully well. I hope that tonight, like every night, your living room is filled with lovely smells, plenty of laughter, and is simply so full of unconditional love.  I was with Francois the other night, trying to make sense of the things that I was…

Lire la suite de Trahison

Ça va chef Antoine?

Après tout nous sommes des étincelles des vies des trajectoires inconnues étoiles filantes perdus dans l’espace des milliards à se battre pour quelques centimètres envoûtés par le beat une tornade de son des sensations te rappellent à elle et tu devras respirer pour calmer cette angoisse et t’affranchir du manque mais jamais le confort ne…

Lire la suite de Ça va chef Antoine?

PoèmeSex

La vérité?  demande à Gaël ce qu’il pense de la ponctualité. « si toi ca t’a touché, fais tourner. Sinon, reviens la prochaine fois que t’as le coeur brisé.” Les poèmes sur mes amis, c’est une manière de documenter  la folie de ce qu’on vit parce que c’est complètement timbré plus barge que ton pipi au…

Lire la suite de PoèmeSex